18 novembre 2016

Immobilier neuf : les ventes en chemin vers le niveau de 2010

Au 3ème trimestre 2016, le rebond de la construction en France est désormais bien installé. C’est le constat de la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI). Avec une augmentation des ventes de 25 %, les professionnels se prennent désormais à rêver aux chiffres de 2010 : tout près de 120 000 ventes dans le neuf pour 2016.

3ème trimestre 2016 : la dynamique se poursuit

Les ventes d’immobilier neuf poursuivent leur progression avec + 25,1 % comparé à la même période en 2015, dans la continuité des 6 premiers mois de l’année (22,7 %). Cela vaut pour tous les types d’acheteurs : propriétaires occupants et investisseurs, et tous les genres de logements : appartements, résidences services, ventes en bloc... 31 824 logements ont été réservés. C’est la deuxième année de hausse (8 trimestres consécutifs).

Les ménages investisseurs et les primo accédants sont les forces les plus actives dans ce mouvement. La modestie des taux d’intérêt y contribue pour une grande part, associée aux dispositifs fiscaux Pinel et Censi-Bouvard, et au PTZ. Le maintien pour 2017 de ces dispositifs est source de confiance, ce puissant moteur nécessaire aux investisseurs.

Des prix en hausse

Phénomène indissociable de la belle santé du marché ? Le prix de vente moyen est en hausse de 3,4 % sur la même période (242 180 € pour un 2 pièces).

Une hausse non négligeable dans un contexte d’inflation nulle. Les zones les plus touchées par cette inflation : Strasbourg et Besançon avec des prix en hausse de 7,8 % en un an.

Les mises en vente moins brillantes

Les mises en ventes sont aussi en progression, mais ont du mal à suivre le rythme, avec 4,5 % de progression. Différents obstacles les ralentissent, selon la FPI : rareté du foncier, complexités administratives, recours abusifs…

Compte tenu des délais importants entre lancements commerciaux et livraisons, les 10 mois de stock constatés fin septembre (logements en projets, en cours de construction, en livraison) pourraient s’avérer insuffisants à satisfaire la demande, faute d’une offre nouvelle assez abondante.

  • En Rhône-Alpes, l‘offre de mise en vente est inférieure de 40 % à celle de la même période en 2015 ;
  • Dans les Pays-de-Loire, Nantes Métropole concentre 59 % des ventes du trimestre ;
  • En Midi-Pyrénées, les mises en vente sur trois trimestres progressent de 48 % par rapport à 2015.
  • Sur la Côte d’Azur, le prix de vente moyen s’établit à 5148 €/m² ;
  • En Aquitaine Poitou-Charentes, les réservations au détail augmentent par rapport à 2015 de 46 % ;
  • Les ventes en Île-de-France ont augmenté de 31 % sur les 9 premiers mois de l’année.

À lire également

Thumb fa ade haussmann
25 novembre 2016

Paris & Île-de-France : les prix rattrapent leur retard

L’attentisme n’est plus de mise dans le région capitale. Les notaires d’Île-de-France, dans leur note de conjoncture immobilière de novembre 2016, constatent une tendance très nette à la hausse des prix des biens immobiliers.

Lire la suite
Thumb img 4318
10 novembre 2016

Prix de l'immobilier : une hausse en 2017 ?

Le prix d'un bien immobilier, c’est comme pour toute autre marchandise, un équilibre entre ce que veut payer l’acheteur et ce que le vendeur en attend. Cet équilibre n’est pas toujours facile à obtenir.

Lire la suite
Thumb fotolia 9770802 xs
07 novembre 2016

Immobilier : une nouvelle baisse des taux qui pourrait être la dernière

Les taux d’intérêt des emprunts immobiliers ont connu depuis deux ans la plus forte baisse de l’après-guerre. Les derniers chiffres en date, en octobre 2016, seront-ils le plancher, avant une stabilisation qui s’annonce, en attendant une hypothétique remontée des taux ?

Lire la suite
Les prix de l'immo utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info