01 septembre 2017

Des prix toujours en hausse en juillet

Les prix de l’immobilier continuent leur progression vers le haut en juillet, avec une augmentation de 4,5 % depuis un an. Cependant, cette hausse s’est ralentie traditionnellement à l’approche de l’été, selon le baromètre de juillet LPI/Seloger.

+ 4,5 % en un an

La hausse des prix sur le long terme se poursuit (au global les prix ont augmenté en France de 4,5 % sur un an). Les prix des appartements augmentent légèrement plus (+ 4,7 %) que ceux des maisons (+ 4,3 %)

Mais sur les 3 derniers mois, l'augmentation des prix immobiliers ralentit. Les prix suivent en cela la saisonnalité traditionnelle qui fait de l’été une période plus calme. Les prix des appartements progressent ainsi de 1 % sur les 3 derniers mois, quand ceux des maisons se maintiennent un peu mieux (+ 1,8 %).

Prix des appartements en juillet 2017

Ville Prix au m²
Paris 9004 €
Marseille 2826 €
Lyon 4438 €
Toulouse 3020 €
Nice 4386 €
Nantes 3391 €
Strasbourg 3480 €
Montpellier 2982 €
Bordeaux 4901 €
Lille 3197 €
Rennes 3133 €
Reims 2399 €

Le Havre

1964 €

Saint-Etienne

1463 €

Toulon

2402 €
Grenoble 2536 €

Les trois quart des grandes villes françaises voient leurs prix augmenter : parmi les plus importantes augentations, on observe des hausses de 12,1 % sur un an à Bordeaux, de 13,4 % à Nîmes et même de 15,9 % au Mans ! A Paris, la progression est de 7,3 %. Dans la capitale, on est maintenant au dessus de 9000 €/m2 dans 11 arrondissements. A contrario certaines villes où la demande est faible voient leurs prix baisser. C'est le cas à Orléans, Saint-Étienne, Limoges ou Rouen.

La négociation au point mort

Le corollaire de ces prix élevés et de cette forte demande est la quasi disparition de la marge de négociation. Les biens partent au prix demandés ou très peu en-dessous : la marge de négociation est de 3,2 % pour les appartements et de 4,5 % pour les maisons (leur plus bas niveau depuis 2012).

Le nombre de transactions se calme

Après un début d'année excpetionnel, le volume de transaction faiblit. En dépit de conditions de crédit toujours favorable, la demande a du mal à suivre la hausse des prix et sa solvabilité s'en ressent.

Source de l'étude : baromètre LPI/Seloger

À lire également

Thumb taux fixes aout
06 septembre 2017

La demande pénalisée par la hausse des taux et des prix de l'immobilier

En août, les taux repartent à la hausse après avoir été stables au printemps. La demande s’essouffle, d’autant que les prix de l’immobilier augmentent, et avec eux le coût des opérations immobilières qui atteint des sommets, selon l’Observatoire Crédit Logement dans son étude mensuelle.

Lire la suite
Thumb escalier httpswww.pexels.comuatbo 66986
28 août 2017

Le prix des loyers étudiants décolle

Depuis un an, les loyers des studios et 2 pièces sont en hausse dans la majorité des villes étudiantes françaises, ce qui pose des problèmes aux étudiants pour se loger. La rentrée de septembre s’annonce tendue, selon les chiffres du site location-etudiants.fr.

Lire la suite
Thumb rue
18 août 2017

Record de transactions en mai et hausse des prix

Le début de l’année est marqué par des ventes record, selon les chiffres des Notaires de France à mai 2017. Les prix suivent une tendance à la hausse.

Lire la suite
Les prix de l'immo utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info