05 janvier 2017

Les taux immobiliers démarrent l'année à la hausse

Après une hausse timide en fin d’année, la remontée des taux de crédit se poursuit en janvier, avec des hausses des taux moyens de 5 à 10 centimes. Une nouvelle phase de hausse s’amorce, selon le courtier en crédit Empruntis.

Le début de la remontée

Dès décembre les premiers indices timides de remontée se manifestaient, 1,34 % au lieu de 1,31 % pour le taux moyen. Mais c’est un signe qui ne trompe pas : la remontée va se poursuivre. Elle s’étend en janvier, tant en nombres de banques qu’au niveau des durées de crédit.

Toutefois les établissements prêteurs continuent de veiller à leurs meilleurs clients, ceux qui bénéficient des taux minimum. On ne touche à ceux-là qu’en dernier recours ; seuls deux de ces taux minimum ont augmenté, ceux touchant les durées de crédit de 10 et 25 ans.

Ce sont les taux moyens qui remontent, et sur toutes les durées : 1,20 % sur 10 ans ; 1,45 % sur 15 ans, 1,65 % sur 20 ans, 1,90 % sur 25 ans et 2,55 % sur 30 ans. Ces taux demeurent extrêmement favorables. 

Les prix montent, eux aussi

Les prix des logements ont aussi cessé de baisser, partout, certains dès 2015, d’autres à l‘automne 2016, et eux aussi commencent à remonter. Toutefois, sauf cas particuliers (comme Lyon et Paris), ces hausses demeurent modérées.

Au total, on peut considérer que le moment est bien choisi pour investir. Au printemps, quand le marché se réveillera, les conditions seront-elles aussi favorables ?

Les taux en 2017 ?

La remontée doit se poursuivre, toutefois elle devrait rester modérée, elle pourrait même ralentir au moment traditionnel de la relance du marché, aux beaux jours, la concurrence reprenant ses droits.  

Une baisse jamais vue

La baisse des taux d’intérêt aura été le feuilleton de 2016. Chaque mois, les taux baissaient et chaque mois on croyait que cette fois, on ne bougerait plus.

Cette baisse des taux était possible et même souhaitée par les autorités financières qui, pour relancer l’économie, avaient passé les taux directeurs à… 0 %. Les banques pouvaient donc se battre à coups de taux bas et chercher des parts de marché, en sacrifiant les marges.

En fait ce n’est qu’en octobre que la stabilisation est arrivée, dans toutes les régions et autour des mêmes taux. Un taux minimum de 0,90 % sur 15 ans, de 1,08 % sur 20 ans. Il était simplement impossible de descendre plus bas.

Ces taux exceptionnels auront duré deux mois environ. Beaucoup en auront profité car le marché a connu une fin d’année remarquable. 

Étude réalisée par Empruntis.

À lire également

Thumb op ra2
06 janvier 2017

Evolution des prix parisiens depuis 1997 : + 400 % !

En 20 ans, les prix des logements parisiens selon lavieimmo.com ont été multipliés par 4 ! Les prix ont augmenté partout, mais les quartiers les plus côtés aujourd’hui ne sont pas forcément ceux d’hier. Le centre de gravité s’est déplacé d’ouest en est.

Lire la suite
Thumb table white home interior 2
05 janvier 2017

Le loyer moyen en France est de 628 €

On parle beaucoup du prix des logements à l’achat, dans le cadre du boom immobilier de 2015 et 2016. Mais qu’en est-il des loyers payés par les locataires, qui représentent 40 % de la population du pays ? Le site de locations LocService a fait le point sur la situation en 2016, en s’appuyant sur les 160 000 demandes effectuées sur son site.

Lire la suite
Thumb fa ade ruemontmartre
04 janvier 2017

Les prix des logements anciens à la hausse en 2016

Taux bas, prix contenus et nombre de ventes en hausse, le marché s’est bien porté en 2016. C’est le constat dressé par le réseau d’agence Century 21 dans son bilan annuel du marché immobilier.

Lire la suite
Les prix de l'immo
Retrouvez toute l'actualité des prix immobiliers